image principale du site avec Barry, un chat et un oiseau  
pour lire pour voir pour apprendre pour jouer id= pour faire pour connaître

vers home en portugais vers home en français vers home en allemand vers home en anglais







vers la page des rondes et comptines

vers la page des berceuses

lire le serment d'un chien de travail

 
  titre de la page des contes  
         
  Le Chameau, le Cerf et le Cheval
(Conte traditionnel de Mongolie © Récit et traduction par Dulce Rodrigues. Tous les droits réservés)

Il y a très, très longtemps, à l’époque où les animaux parlaient, le chameau avait d’imposantes cornes et une élégante queue, longue et fournie. Un jour où le chameau allait boire à la rivière, il rencontra le cerf, tout juste sorti de la forêt.

Le cerf approcha le chameau et lui dit humblement: "Je suis invité au bal des animaux ce soir, mais comment puis-je y aller avec une tête chauve comme la mienne? Si tu pouvais me prêter tes magnifiques cornes ne fut-ce que pendant une heure, je te serais très reconnaissant. Je te les retournerai demain quand tu viendras boire à la rivière.“

Le chameau, très fier de lui-même, montra avec une certaine arrogance ses atouts. Mais il eut pitié du cerf, enleva ses bois et les lui donna en disant: "Alors, demain, quand je viendrai boire, n’oublie pas de me rendre mes cornes."

Le cerf prit les cornes du chameau et disparut dans les bois. En route, il rencontra le cheval qui lui raconta comment il avait eu ses belles cornes.

Le cheval, qui allait aussi au bal, voulut avoir lui-aussi de beaux ornements. Il se rendit chez le chameau et lui demanda de lui prêter sa queue. Le chameau, qui était fier mais naïf, lui prêta sa queue.

Le lendemain, le chameau était au rendez-vous au bord de la rivière. Tout en attendant, il buvait de l’eau et allongeait son cou pour surveiller la route, mais n’apercevait ni cerf ni cheval. Des mois et des années passèrent et le pauvre chameau attend toujours que le cerf et le cheval lui rendent ses biens. Le cheval garda la queue, mais dès qu’il voit un chameau il prend la fuite.

À cause de l’eau qu’il but en attendant le cerf et le cheval, il porte maintenant une affreuse bosse remplie d’eau sur son dos, et à force de surveiller la route en allongeant son cou, celui-ci devint plus long.

Quant au cerf, il garda les cornes, mais il doit les changer tous les ans, car ses cornes ne lui appartiennent pas; il les eut par ruse, en trompant le chameau.

Ton copain à quatre pattes.

signature de Barry

 
  retour à la page des jeux  
 
   
    Voir | Lire | Apprendre | Jouer | Faire | Connaître    
    Tous les Textes et Images © Dulce Rodrigues. Tous les droits réservés