logo presépio de Natal barry4kids.net  
voir lire découvrir jouer faire connaître

vers home en portugaisvers home en françaisvers home en allemandvers home en anglais


lire livres jeunesse

lire contes et légendes de Noël

chansons de Noël

lire histoire de Douce Nuit

chanson Douce Nuit

lire histoire et écouter chanson du renne Rudolph



 
  titre de la page sur la chanson de Noël Douce Nuit  
         
 
Post card celebrating the 100th anniversary of the writing of Silent Night (stille Nacht)
Carte postale du Jubilé, 1918

La chanson “Stille Nacht! Heilige Nacht” (en français “Douce Nuit”) a été écoutée pour la première fois en 1818, pendant la Messe de Minuit dans l’église du village d’Oberndorf en Autriche lorsque les voix du curé Joseph Mohr et du maître de la chorale Franz Gruber ont retenti partout dans l’église de Saint Nicolas, accompagnées par la guitare du curé.

Cette veille de Noël une chanson est née qui allait conquérir les cœurs des peuples à travers le monde. Elle est traduite en des centaines de langues et de dialectes et chantée par des millions de gens, dans de petites églises ou de grandes cathédrales, tous les ans au mois de décembre.

À une époque comme la nôtre où on recherche à tout prix les évènements sensationnels, il ne faut pas s’étonner que certaines personnes ressentent le besoin de s’inventer des anecdotes et des fables concernant une histoire dont la beauté réside dans sa simplicité. C’est ainsi que certains livres, filmes et sites internet racontent des tas de petites histoires fantaisistes au sujet de “Douce Nuit”. La raison qui a poussé Joseph Mohr à vouloir une nouvelle chanson de Noël n’est pas connue, mais les spéculations à ce sujet ne manquent pas: certains disent que l’orgue de l’église était en panne; d’autres croient que le curé voulait une chanson avec accompagnement à la guitare parce que celle-ci était son instrument de musique préféré. La vérité en est que personne ne connaît d’évènement particulier qui ait pu inspirer Joseph Mohr à écrire ce poème sur l’Enfant Jésus.

La première version du poème date de 1816 alors que Joseph Mohr était encore un jeune curé qui venait d’arriver à la paroisse de Mariapfarr, en Autriche. Son grand-père habitait tout près, ce n’est donc pas difficile d‘imaginer que les paroles de la chanson lui soient venues quand il traversait les champs pour aller rendre visite à son vieux grand-père. Et heureusement pour le monde, il n’a pas oublié de prendre le poème avec lui lorsque, l’année suivante (1817), il a été transféré à Oberndorf.

Le 24 décembre 1818, Joseph Mohr a séjourné chez le maître de musique Franz Gruber qui habitait un appartement juste au dessus de l’école du village voisin d’Arnsdord. Joseph Mohr a montré le poème à son ami en lui demandant d’en composer une musique, avec accompagnement à la guitare, qui serait chantée lors de la célébration de la messe de minuit.

En tout cas, lorsque les deux amis ont chanté “Stille Nacht! Heilige Nacht!” cette nuit-là pour la première fois, ils étaient loin d’imaginer qu’une chanson dont les paroles étaient sorties de l’imagination d’un simple curé de village, et la musique composée par un modeste maître de musique, deviendrait une chanson qui allait parcourir le monde. Mais peut-être le miracle de cette chanson réside-t-il dans son puissant message de paix, qui a traversé frontières et barrières linguistiques pour conquérir le cœur des hommes.

(Renseignements recueillis du texte de l’historien américain Bill Egan et traduits par l'auteur)



   
 

signature de Barry

 
 
 
   
       
    Tous les Textes et Images © Dulce Rodrigues, 2017. Tous les droits réservés