image principale du site avec Barry, un chat et un oiseau  
pour lire pour voir pour apprendre pour jouer id= pour faire pour connaître

vers home en portugais vers home en français vers home en allemand vers home en anglais







vers la page des rondes et comptines

vers la page des berceuses

lire le serment d'un chien de travail

 
  titre de la page des contes  
         
  Le Loup et les sept Chevreaux
(Conte des frères Grimm © Récit et traduction par Dulce Rodrigues. Tous les droits réservés)

Il était une fois une chèvre et ses sept chevreaux. Chaque fois qu’elle voulait aller dans la forêt se chercher quelque chose à manger pour sa famille, elle avertissait ses petits: "Faites attention au loup! Ne lui ouvrez jamais la porte!” Puis, elle s’en allait.

Eh bien, un de ces jours où elle était partie dans la forêt, quelqu'un vient frapper à la porte en criant: "Ouvrez la porte, mes chers enfants, votre mère est là et vous a apporté quelque chose."

Mais les chevreaux reconnurent le loup à sa voix rauque et ses pattes noires: "Nous ne t’ouvrirons pas," crièrent- ils. "Notre mère a une voix douce et agréable et ses pattes sont blanches; ta voix est rude et tes pattes sont noires. T’es un loup!"

Le loup courut alors au moulin le plus proche et mit de la farine sur ses pattes pour les rendre blanches. Puis il retourna à la petite maison où habitait la vielle chèvre et ses chevreaux et cria d’une voix douce: "Ouvrez la porte, mes chers petits, maman est de retour de la forêt et vous a apporté quelque chose." Les chevreaux crurent que c’était leur mère et ouvrirent la porte. Mais c’est un loup qui entra; et il avala les chevreaux, l’un après l’autre. Seul put échapper le plus jeune qui s’était caché dans la pendule.

Peu de temps après, la vieille chèvre revint de la forêt. Elle chercha ses petits, mais en vain. Et c’est alors que le plus jeune chevreau sortit de la pendule et lui raconta que le loup était venu et qu'il avait mangé tous les autres chevreaux.

La vielle chèvre se dirigea vite vers le pré et y vit le loup couché sous un arbre; il ronflait à en faire trembler les branches et dans son gros ventre quelque chose bougeait et grouillait. La vieille chèvre cisailla aussitôt le ventre du loup et les chevreaux en sortirent tous sains et saufs. Alors la vieille chèvre farcit le ventre du loup avec des pierres et le recousit vite. Lorsque le loup se réveilla, il voulut aller à la fontaine boire de l’eau, mais comme les pierres lui pesaient dans l'estomac, il tomba à l’eau et s’y noya.

Très heureux, les chevreaux se mirent à danser autour de la fontaine et la vieille chèvre dansa avec eux.

Ton copain à quatre pattes.

signature de Barry

 
  retour à la page des jeux  
 
   
    Voir | Lire | Apprendre | Jouer | Faire | Connaître    
    Tous les Textes et Images © Dulce Rodrigues, 2009. Tous les droits réservés